Certaines évolutions peuvent être très rapides, ainsi il est facile de pouvoir les observer puis de les étudier sur de courte période : quelques dizaine d’année seulement parfois. On s’intéressera donc ici à l’une de ces mutations très significatives, il s’agit de la phalène du bouleau.

La phalène est une espèce de papillon qui se rencontre souvent sur des arbres de type bouleau. Il en existe deux formes : un morphe de couleur claire dit « typica » et un morphe de couleur sombre dit « mélanique ». Ces deux morphes ne sont cependant pas apparus au même moment ni dans les même proportionnalités de fréquentation. On se propose donc d’étudier ces différences entre les deux papillons, pour comprendre son évolution au cours du temps. L’étude se fera en Angleterre, aux alentours de Londres, entre le 19ème siècle et le 20ème siècle.

On aura pu constater les changements suivant :

·        Avant 1897 : le morphe noir n’a jamais été vu dans la région de Londres.

·        En 1905 : On a constaté que le morphe noir est apparu.

·        Après 1905 jusqu’en 1960 : Sa fréquentation ne cesse d’augmenter, au    détriment du morphe claire qui voit sa population fortement diminuée

GEN12CH8AFIG4

On remarque sur cette carte que la forme mélanique (Carbonaria) est majoritaire dans les régions industrielles du nord et de l'est, tandis que la forme claire prédomine dans les régions rurales du sud-est. De plus il apparait très bien que les papillons de couleurs noires sont plus nombreux que les papillons de couleur claire.

Ce schéma explique bien le changement qui s’est opéré ; on voit en effet que les papillons sombres passent inaperçu sur une écorce sombre, alors que ceux de couleur claire se font manger par les prédateurs. On voit aussi sur la partie droite du schéma le contexte ancien ou rural, où l’espèce claire est favorisée.

On peut donc conclure que la sélection naturelle est ici relative à des conditions d’environnements : Un allèle qui présente un avantage à un certain moment et dans milieu particulier peut se révéler désavantageux dans d’autres circonstances.

Nous allons maintenant nous intéresser aux raisons de cette mutation : l’industrialisation. On parle donc ici de mélanisme industriel puisque c’est la pollution atmosphérique qui a entraîné la présence de résidus de combustion (notamment de charbon).

Ces changements se sont opérés si vite qu’une telle variation n’aurait pas pu venir de la seule  pression de mutation. En effet c’est le rôle de la sélection naturelle a entrainé cette évolution très rapide de la structure génétique de ces papillons ; les morphes sombres ont supplantés les morphes claires au fur et à mesure. On va maintenant s’intéresser aux raisons de ce changement chez ces papillons.

L’explication est simple mais s’explique par une suite de facteur. En effet en 1905 l’Angleterre est en pleine révolution industrielle, ce qui a pour effet de produire beaucoup de rejet de pollution. Celle-ci, sous différente forme comme la suie, vient à modifier l’écosystème dont l’écorce des arbres qui s’assombrit au fil du temps. Ainsi les phalènes de couleur claire qui passaient jusqu’alors inaperçus sur les arbres ont été la proie facile des prédateurs ; c’est pourquoi leur nombre a considérablement diminué, contrairement aux papillons de couleur sombre qui ont été favorisés et donc en pleine croissance.   

phal_ne